Pokémon chromatique

De Poképédia
Aller à : Navigation, rechercher

Les Pokémon dits chromatiques ou shiny dans les versions anglaises (les termes « shiney » ou « brillant » sont des synonymes, shiney étant une francisation) sont des Pokémon extrêmement rares qui ont été introduits dans la deuxième génération avec Pokémon Or et Argent. Chaque espèce de Pokémon possède une unique forme chromatique caractérisée par une couleur inhabituelle. Un son cristallin accompagné d'étoiles signale l'apparition d'un chromatique. Il est important de préciser qu'un Pokémon chromatique n'est pas réellement plus fort qu'un Pokémon normal, sa nature et ses statistiques restent aléatoirement tout comme les Pokémon normaux.

Rencontre d'un chromatique (à droite de l'image) dans une horde dans Pokémon X et Y

Dans les jeux vidéo[modifier]

Génération II[modifier]

Pokémon Or, Argent et Cristal[modifier]

Pokémon Or, Argent et Cristal ont la particularité d'avoir longtemps été les seuls à comporter un Pokémon chromatique par défaut (ce n'est plus le cas depuis la sortie de Pokémon Noir et Blanc 2) : le célèbre Léviator rouge du Lac Colère est ainsi présent dans chaque jeu en un seul exemplaire, prouvant aux joueurs que les chromatiques existent.

Contrairement à une idée reçue très répandue, la probabilité de rencontrer un chromatique dans Pokémon Or, Argent et Cristal n'est pas d'une chance sur 65'536 environ, mais de 8 chances sur 65'536, soit 1 chance sur 8'192.

L'écran de statistiques d'un Pokémon chromatique comporte trois petites étoiles noires dans son coin supérieur droit.

Le caractère chromatique est déterminé par les DV. Pour être chromatique, un Pokémon doit avoir un DV de 10 dans toutes ses statistiques, sauf en attaque (qui détermine le sexe) où les DV doivent être de 2, 3, 6, 7, 10, 11, 14 ou 15 et les PV (qui sont déterminés par les DV d'attaque). Les DV s'élevant jusqu'à 15, cela en fait des Pokémon relativement puissants.

Cette « dépendance » du caractère chromatique avec les DV fait que les œufs issus de parents chromatiques ont plus de chances de donner naissance à un Pokémon chromatique, du fait de l'hérédité des DV. Ainsi, l'œuf d'un Pokémon chromatique aura une probabilité d'une chance sur 64 de libérer un chromatique à l'éclosion.

Pokémon Stadium 2[modifier]

Lunet. Sages.png Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Vous pouvez la modifier pour l'améliorer.

Génération III[modifier]

La probabilité de rencontrer un Pokémon chromatique reste d'une chance sur 8'192 et les couleurs définitives de ces Pokémon se fixent plus ou moins après les quelques hésitations datant de la deuxième génération. Les œufs issus de parents chromatiques n'ont pas plus de chances d'être chromatique car le caractère chromatique est désormais basé sur le hasard le plus total et non pas sur les DV. De plus, le caractère chromatique dépend du Dresseur d'Origine, ce qui fait qu'on ne peut plus échanger des œufs de chromatiques.

La génération d'un Pokémon chromatique est maintenant effectuée de cette manière :

Lors de la rencontre avec un Pokémon sauvage, le jeu va générer un PID (Personality Value), qui sera propre au Pokémon et qui déterminera ses caractères individuels (d'où le nom de Personality Value). Ce PID est un nombre aléatoire présenté sous la forme d'un binaire de 32 bits, soit variant entre 0 et 4'294'967'295. Il servira entre autres à déterminer si Chenipotte évoluera en Armulys ou en Blindalys ; ou à déterminer le positionnement des différentes tâches de Spinda ; etc...

Le PID va aussi rentrer en compte dans la détermination du caractère chromatique d'un Pokémon. En effet, le jeu va d'abord le diviser en deux parties de 16 bits. Il va aussi convertir l'ID Dresseur et l'ID secret du joueur en binaires de 16 bits également. Il va ensuite effectuer l'opération suivante :

A = PID[partie1] xor PID[partie2] xor ID Dresseur xor ID Secret.

Le résultat étant également un binaire de 16 bits, A est compris entre 0 et 65 535, toutes les possibilités étant équiprobables. Si A est strictement inférieur à 8 (donc compris entre 0 et 7 inclus), alors le Pokémon est chromatique. Cela donne une chance de 8 sur 65 536, simplifié en 1 sur 8 192.

Exemple :

En admettant qu'un dresseur a l'ID Dresseur 53218 et l'ID secret 14269. Il rencontre un Pokémon sauvage dont le PID est 1 930 267 476. Convertissons d'abord l'ID Dresseur et l'ID Secret en binaire (16 bits) : 53218 = 1100111111100010 ; 14269 = 0011011110111101. Convertissons maintenant le PID (32 bits) et coupons-le en deux parties (16 bits chacune) : 1 930 267 476 = 0111001100001101 1000101101010100.

Si l'opération suivant est exécutée :

 0111001100001101 xor 1000101101010100 xor 1100111111100010 xor 0011011110111101

= 1111100001011001 xor 1111100001011111 = 0000000000000110.

Ce résultat vaut 6 en décimal ; 6 étant strictement inférieur à 8, le Pokémon rencontré par ce joueur est chromatique.

Pokémon Rubis et Saphir[modifier]

L'écran de statistiques d'un Pokémon chromatique est assez différent de celui d'un Pokémon normal. Le fond sur lequel se trouve le Pokémon est plus blanc que gris et son numéro dans le Pokédex prend une couleur dorée.

Une fois le bug de l'horloge interne enclenché, ces versions génèrent les chromatiques de la même manière que Pokémon Émeraude.

Pokémon Émeraude[modifier]

L'écran de statistiques d'un Pokémon chromatique est assez différent de celui d'un Pokémon normal. Le fond sur lequel se trouve le Pokémon est plus blanc que gris et son numéro dans le Pokédex prend une couleur dorée.

Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille[modifier]

L'écran de statistiques d'un Pokémon chromatique comporte un cadre cyan au lieu de mauve et une petite étoile jaune dans le coin supérieur droit.

Pokémon Colosseum[modifier]

Lunet. Sages.png Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Vous pouvez la modifier pour l'améliorer.

Pokémon XD : le Souffle des Ténèbres[modifier]

Lunet. Sages.png Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Vous pouvez la modifier pour l'améliorer.


Génération IV[modifier]

Dans la quatrième génération, l'écran de statistiques d'un Pokémon chromatique comporte une étoile et le chiffre du Pokédex en rouge.

Pokémon Diamant, Perle et Platine[modifier]

Le Poké Radar est une méthode qui offre une chance accrue de trouver des Pokémon chromatiques. S'il n'est pas utilisé, la chance de trouver un Pokémon chromatique reste à 1 chance sur 8 192.

Pokémon Or HeartGold et Argent SoulSilver[modifier]

Comme dans les versions Or et Argent, le joueur retrouve là aussi le fameux Léviator Rouge du Lac Colère. Pour tout autre Pokémon chromatique, il faut s'armer de patience et être chanceux. L'écran du Résumé affiche le numéro en rouge et une étoile rouge se place au-dessus du sprite du Pokémon. La chance de trouver un Pokémon chromatique reste à 1 chance sur 8 192.

Génération V[modifier]

L'écran de statistiques d'un Pokémon chromatique indique la particularité chromatique du Pokémon de la même façon que dans la quatrième génération. Depuis cette génération, le son cristallin et les étoiles ne réapparaissent pas si le Pokémon chromatique sauvage se libère de la Ball. Il est maintenant possible de consulter les formes chromatiques rencontrées via le bouton "Forme" dans le Pokédex.

Pokémon Noir et Blanc[modifier]

Ils prennent le nom officiel "Chromatiques" (même si les trois légendaires chromatiques qui étaient distribué uniquement sur les jeux de la 4G étaient appelés comme ça dans la quatrième génération). Jusqu'ici, shiny était le nom donné par les fans.

« On dit que quand un Pokémon chromatique va jaillir des hautes herbes, on peut voir une lueur briller ! », d’après un PNJ (une Topdresseuse) à Méanville.

Pokémon Noir et Blanc 2[modifier]

À l'instar de Pokémon Or, Argent et Cristal et leurs remakes, ces jeux comportent également un Pokémon Chromatique par défaut : un Tranchodon gris à la Réserve Naturelle. Pour aller dans ce lieu, il faut avoir rempli le Pokédex régional (en terme de Pokémon vus, pas besoin de tous les capturer, et sans compter les Pokémon events) et parler au Professeur Keteleeria. Celle-ci offre au joueur un Permis. Cela fait, le joueur doit se rendre à l'aéroport de Parsemille et parler à la dame au guichet juste en face, et en lui répondant « Oui », le joueur est envoyé dans l'avion qui décolle en direction de la Réserve Naturelle. Arrivé à l'endroit, si le joueur suit le chemin en bas de l'avion, après avoir traversé la forêt labyrinthe, il se retrouve face au Tranchodon.

En ayant battu Guajava dans l'attraction de la Forêt Blanche ou de la Ville Noire et en allant chez Goyah ensuite, le joueur peut obtenir un Pokémon dragon chromatique selon la version (Griknot dans Noir 2, Minidraco dans Blanc 2).

Après avoir complété le Pokédex National, il faut aller parler au Professeur Keteleeria et elle offrira également le Charme Chroma qui, une fois dans le sac, fait passer les chances de trouver un Pokémon chromatique de 1 sur 8'192 à 1 sur 2'731, soit 3 fois plus de possibilités.

« Ce sont les Pokémon chromatiques qui génèrent ces lueurs dans les hautes herbes quand ils s'apprêtent à en jaillir ! », d’après la même Topdresseuse à Méanville.

Génération VI[modifier]

L'écran de statistiques d'un Pokémon chromatique possède une étoile rouge, mais le chiffre du Pokédex reste normal comparé aux anciennes versions. Dans le Pokédex, le sprite miniature de la forme chromatique à l'écran supérieur brille quand le joueur regarde les autres formes du Pokémon. Lors de l'apparition des lueurs, le décor s'assombrit légèrement.

Pokémon X et Y[modifier]

Un nouveau moyen d'augmenter les chances de rencontrer un Pokémon chromatique est apparu dans Pokémon X et Y. Il s'agit de la méthode de la Pêche à la chaîne.

Le Poké Radar est également disponible dans ces opus, il fonctionne de manière à peu près similaire à celle de Pokémon Diamant, Perle et Platine. Le Charme Chroma est également présent.

De plus, et pour la première fois, la chance minimale de rencontrer un Pokémon chromatique a augmenté, en effet, le résultat de l'opération binaire doit être strictement inférieur à 16 et non plus à 8 pour faire apparaître un Pokémon chromatique, ainsi, les chances sont de 16 sur 65 535, soit 1 chance sur 4 096 (le double de la probabilité précédente).[1]

Dans le dessin animé[modifier]

Dans le dessin animé, des chromatique apparaissent de temps en temps. Ils sont parfois les héros des épisodes dans lesquels ils se montrent.

Le prototype du chromatique : le Papilusion rose[modifier]

Dans l'épisode 21, Un Pokémon amoureux, apparaît un Papilusion femelle de couleur rose. C'est un cas unique car, dans la première génération, les Pokémon sont tous asexués et les chromatiques n'existent pas.

Le Papilusion rose est peut-être le précurseur des chromatiques, à la fois dans le dessin animé et dans les jeux vidéo. Il est possible qu'il vienne de l'Île Guimauve dont il est question dans l'épisode 88.

Le Pokémon chromatique problématique : Kecleon[modifier]

Dans les jeux vidéo, Kecleon chromatique a une bande bleue à la place d'une bande rouge. Mais à sa première apparition dans le dessin animé, Kecleon était accompagné d'un Kecleon violet. Et d'autres Kecleon violets sont apparus dans les spin-off de Donjon Mystère (également apparu dans les jeux vidéo de Donjon Mystère). Personne ne donne d'explication à ce sujet.

Couleur différente[modifier]

Certains Pokémon apparaissent avec une couleur différente de celle habituelle, sans pour autant être chromatiques. Parmi eux, on voit la mère du Lokhlass de Sacha dans l'épisode Une famille en or. Dans l'Épisode 425, un Marill d'un bleu beaucoup plus clair avec des oreilles roses tirant vers le blanc apparaît.

Liste des chromatiques du dessin animé[modifier]

Un Migalos chromatique
Un Donphan chromatique dans l'épisode 388

Certains chromatiques dans le dessin animé :

Exemples de Pokémon chromatiques[modifier]

Le plus connu est le Léviator Rouge trouvé dans le Lac Colère dans Pokémon Or, Argent et Cristal, puis Pokémon Or HeartGold et Argent SoulSilver. Un Léviator chromatique qui a, par ailleurs, été introduit dans les premières versions d'apparition de ces Pokémon rares dont l'intérêt fut de prouver aux joueurs que ces Pokémon existaient. Beaucoup ont d'ailleurs pensé au départ qu'il s'agissait d'un Pokémon différent de Léviator.


Pokémon Normal Chromatique
Léviator Sprite 4 o 130 m.png Sprite 4 o 130 m s.png
Tranchodon Sprite 5 n 612.png Sprite 5 n 612 s.png
Minidraco Sprite 4 o 147.png Sprite 4 o 147 s.png
Griknot Sprite 4 o 443 m.png Sprite 4 p 443 m s.png

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. http://bulbapedia.bulbagarden.net/wiki/Talk:Shiny_Pok%C3%A9mon