Pokémon évènementiel

De Poképédia
Aller à : Navigation, rechercher

Un Pokémon évènementiel est un Pokémon distribué par Nintendo dans un cadre restreint, principalement dans un but de promotion ou de commémoration.

Histoire des distributions évènementielles[modifier]

Première génération[modifier]

La toute première distribution évènementielle de première génération eut lieu au mois d'avril 1996, dans le cadre d'un concours organisé par le magazine CoroCoro Comics permettant à vingt gagnants de remporter le légendaire Mew. Le taux de participation fut tellement élevé, avec 78000 inscrits, qu'un deuxième tirage au sort fut organisé au mois de juillet. Le succès fut une nouvelle fois au rendez-vous, avec 80000 participants pour seulement 100 Mew disponibles. Selon Satoru Iwata, le PDG de Nintendo, ces concours consolidèrent définitivement le succès des jeux Pokémon : les ventes hebdomadaires explosèrent durant ces périodes, alors que le lancement du jeu quelques mois auparavant avait été plutôt timide.[1].
Suite à ce premier essai concluant, plusieurs distributions exceptionnelles furent organisées en diverses occasions autour du monde, souvent au cours de salons du jeu vidéo, ou par le biais de concours par magazine. La plupart d'entre elles concernaient Mew, mais certaines permirent également d'obtenir un Pikachu surfeur. Un certificat d'authenticité était parfois remis aux joueurs en même temps que leur Pokémon, pour attester son obtention lors de l'un de ces évènements.

Seconde génération[modifier]

Avec l'arrivée des jeux Pokémon Or et Argent, la seconde génération fut une nouvelle fois l'occasion d'organiser des distributions spéciales, notamment pour permettre aux joueurs d'obtenir Celebi.
Le Pokémon Center de New York se vit pour sa part doté de bornes de distributions automatiques permettant aux joueurs faisant le déplacement d'obtenir divers Pokémon plus ou moins rares en fonction des périodes de visite. C'est notamment par leur biais que les tous premiers Pokémon évènementiels chromatiques furent distribués (le duo Ho-Oh et Lugia, du 15 au 21 novembre 2002).
Au Japon, la seconde génération fut également un terrain d'expérimentation concernant la distribution en ligne. La version japonaise de Pokémon Cristal contenait en effet un bâtiment spécial à Doublonville, nommé Pokémon Communication Center, et pouvant être considéré à plusieurs égard comme un ancêtre de la Global Trade Station. Par le biais de ce bâtiment et du Pokémon Mobile System GB (un système de connexion par téléphone mobile préfigurant la Connexion Wi-Fi), les joueurs japonais purent obtenir une GS Ball, le premier objet permettant de débloquer un évènement secret. Par le biais de cette Ball particulière, il était possible d'obtenir le légendaire Celebi à l'autel du Bois aux Chênes.

Obtention de la GS Ball au PCC de Doublonville.
La GS Ball permet de rencontrer Celebi.

Troisième génération[modifier]

C'est avec la troisième génération que les distributions évènementielles se sont multipliées à l'échelle globale. En effet, en raison de l'incompatibilité de Pokémon Rubis et Saphir avec les jeux des génération antérieures, il fallut mettre en place divers moyens d'obtenir les Pokémon apparus dans les jeux précédents. De très nombreuses créatures, anciennes et nouvelles, furent donc distribuées en diverses occasions partout autour du monde à partir de l'année 2003.
Parmi les plus célèbres, il est possible de citer Jirachi, distribué à plusieurs reprises à l'occasion du festival Tanabata, le Zigzaton chromatique permettant de corriger le bug de l'horloge interne, ou encore les nombreux Pokémon distribués à l'occasion du 10ème anniversaire de la licence.
Cette génération permit également d'organiser diverses manifestations de grande envergure, tels que les parcs à thème « PokéPark » (Nagoya 2005 et Taïwan 2006) ou le grand tour des États-Unis intitulé « Pokémon Rocks America 2005 ». Ce dernier évènement fut à son époque l'occasion d'obtenir des objets spéciaux tels que le Passe Éon.png Passe Éon, le Ticketmystik.png Ticketmystik, le Ticketaurora.png Ticketaurora ou encore la Vieille Carte.png Vieille Carte. Chacun de ces objets permet de se rendre à un lieu secret où il est possible de rencontrer un Pokémon légendaire.
Enfin, la troisième génération fut également l'occasion de mettre en place un nouveau mode de distribution inédit « de jeu à jeu » : de nombreux Pokémon évènementiels furent ainsi mis à disposition de manière permanente pour les propriétaires d'une GameCube, en mettant à profit le câble NGC-GBA. Les premiers d'entre eux furent une série d'œufs spéciaux pouvant être obtenus par le biais du logiciel Pokémon Box : Rubis et Saphir. Mais les plus célèbres sont le Ho-Oh du Mont Bataille de Pokémon Colosseum, ou le Jirachi de Pokémon Channel.

Quatrième génération[modifier]

L'arrivée de la quatrième génération marque un nouveau tournant pour les Pokémon évènementiels, notamment en raison du support de la connexion Wi-Fi avec la sortie de Pokémon Diamant et Perle.
En dehors des distributions « classiques » en manifestations et en magasins, d'autres méthodes de distribution furent également mise en place, reprenant le système de « jeu à jeu » apparu avec la connectivité GameCube. Parmi les plus connus, le Réseau Ranger fut longtemps le seul biais par lequel il était possible d'obtenir un œuf de Manaphy. Le WiiWare My Pokémon Ranch fut également utilisé au Japon comme plate-forme de distribution pour certains Pokémon exclusifs.
À partir de l'année 2007, deux nouveautés permettant de distinguer les Pokémon évènementiels firent leur apparition : la Mémoire Ball.png Mémoire Ball et le Ruban Classique.png ruban Classique. Si la ball est avant tout un indicateur permettant de reconnaitre un Pokémon évènementiel envoyé au combat, le ruban a pour sa part une fonction anti-GTS, empêchant les Pokémon distribués d'être abusivement mis à disposition sur le marché des échanges mondiaux.
Autre nouveauté d'importance : alors que cette fonction était jusqu'alors réservée aux objets évènementiels, ce sont désormais des Pokémon qui peuvent de débloquer des évènements cachés dans les jeux vidéo. Le premier de ces Pokémon fut le Regigigas Tenimura, distribué au Japon en 2008, et permettant d'accéder au trio des golems (Regirock, Regice et Registeel) dans Pokémon Platine. L'un des exemples les plus représentatif de cette nouveauté est le trio des bêtes légendaires chromatiques (Raikou, Entei et Suicune), distribué en 2010 et 2011, et permettant de rencontrer Zoroark après avoir été transférées sur Pokémon Noir et Blanc.
Enfin, l'année 2009 vit apparaitre les premières distributions par Wi-Fi. Alors qu'auparavant un déplacement vers une manifestation était obligatoire pour obtenir un Pokémon évènementiel, ce nouveau mode de distribution permit à tout joueur disposant d'une connexion internet d'obtenir des créatures rares, et ce directement à domicile. Le premier Pokémon distribué par ce biais au Japon fut le Mew Susumu.

Cinquième génération[modifier]

Les jeux de la cinquième génération continuent de profiter des méthodes mises en place par la génération précédente. Le Cadeau Mystère est régulièrement utilisé pour distribuer des Pokémon événementiels, soit en sans-fil dans les magasins participants à ces opérations, soit via wi-fi. Cette dernière méthode est aussi mise à contribution pour offrir des Pokémon spéciaux aux joueurs ayant participé à des tournois officiels en ligne, organisés occasionnellement.

Le logiciel RAdar Pokémon sur Nintendo 3DS permet aussi d'obtenir trois Pokémon spéciaux pour Pokémon Noir et Blanc 2 : le Trio des génies sous leur forme Totémique. Bien que d'autres Pokémon puissent être obtenus avec quelques particularités du Dream World, le principal argument de vente reste l'obtention de ces trois génies. Une fois capturés, une première manipulation, depuis le logiciel, transfère les Pokémon dans un espace réservé de la cartouche de jeu insérée. Le joueur lance ensuite Noir 2 ou Blanc 2 et utilise une option dédiée à l'écran du menu principal pour que les Pokémon soient déplacés depuis cet espace réservé vers une des boîtes de stockage.

Sixième génération[modifier]

Les Pokémon distribués pour cette génération sont un Poussifeu avec l'objet Braségalite, permettant d'obtenir la Méga-Évolution de Braségali pour le lancement du jeu, un Celebi pour le lancement de la Banque Pokémon, ainsi qu'un Prismillon au motif "Fantaisie" (Impossible a obtenir à la base, même en faisant évoluer Peregrain) pour fêter les 100 000 000 Pokémon échangés à la GTS, dont le plus échangé était Prismillon.

Aussi, avec la sixième génération arrive un nouveau système d'obtention de Pokémon évènementiels : l'obtention par code. Toujours dans la rubrique "Cadeau Mystère", la nouvelle option propose d'entrer un code à 16 caractères permettant de débloquer un Pokémon. Néanmoins, la console doit disposer d'une connexion Internet pour que le code soit vérifié. Le premier Pokémon à avoir été distribué de cette manière est un Carchacrok pour le Japon, et un Élektek ou un Magmar, suivant la version, pour l'Europe.

Voir aussi[modifier]

Distributions évènementielles
Pokémon
Avant 2003 (GB/GBC) Gen. IGen. II
Par année 200320042005200620072008
200920102011201220132014
Distributions spéciales PCNYGotta Catch 'Em All10ème AnniversaireJEREMY
TanabataTrade for EvolutionFilmsGTSDream World
Dans les jeux BoxColosseumXDChannel
Battle RevolutionRanchRéseau RangerPokéwalker
Pokémon évènementiels ayant des effets dans les jeux
Objets
Gen.II : GS Ball   Gen.III : Passe ÉonTicketmystikTicketauroraVieille Carte
Gen.IV : Clé SecrèteCarte MembreLettre ChenFlûte AzurMystécristal‎
Gen.V : Poké ÉcrinPass Liberté
Voir aussi
Cadeau MystèreCarte MiracleConnexion Wi-Fi NintendoPokémon Center


Références[modifier]

  1. Iwata demande : Pokémon Or HeartGold et Argent SoulSilver