Game Freak

De Poképédia
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Game Freak

Game Freak, Inc. (Japanese: 株式会社ゲームフリーク Kabushiki kaisha Game Freak) est une compagnie de développement de jeux vidéo japonaise fondée le 26 avril 1989 par Satoshi Tajiri, Ken Sugimori et Junichi Masuda. C'est la principale entreprise responsable des jeux vidéo Pokémon, plus particulièrement les jeux de la série principale.

L'entreprise était indépendante à l'origine mais depuis la sortie de Pokémon Rouge et Vert en 1996, Game Freak est devenue une sorte de deuxième développeur pour Nintendo. Le développement des jeux et le matériel de Game Freak reste cependant distinct de la multinationale.

L'entreprise, dont Satoshi Tajiri est le président actuel, emploie en janvier 2011 près de 66 personnes. Son siège se situe au 22e étage de la Tour Carotte à Setagaya, Tokyo au Japon.

Histoire[modifier]

Les débuts[modifier]

Le QG de Game Freak.

Au début des années 1980, Game Freak n'était qu'un simple magazine sur les jeux vidéo. Écrit principalement par Satoshi Tajiri et mis en page par Sugimori, les magazines étaient constitués d'environ 28 pages et coûtaient la modique somme de 300¥ (environ 2,75 €). Initialement le magazine était écrit à la main, Tajiri finit par confier l'impression à une entreprise spécialisée.

En 1989, Tajiri publie son premier jeu vidéo, Quinty, renommé Mendel Palace en Amérique du nord.
Dans la même année, Game Freak est officiellement créé et commence la création de plusieurs jeux vidéo pour les deux plus grandes industries du jeu vidéo de l'époque à savoir Nintendo et Sega. Parmi ces jeux figure Mario & Yoshi ou Mario & Wario mais aussi des jeux originaux tels que Pulseman et Smart Ball.

Pokémon[modifier]

Jaquette de Pokémon Vert.

Bien que l'idée des Pokémon ait vu le jour dans la tête de Tajiri depuis déjà un certain temps, le développement réel des Pokémon a commencé sous le nom de Capsule Monsters en 1990. Tajiri propose son projet à Nintendo, cependant il est rejetée. Viennent les questions de droits d'auteur sur le titre du projet. Tajiri change le nom du projet dans un premier temps en CapuMon pour finalement lui donner son nom définitif de Pocket Monsters. Avec une nouvelle vision de son projet, Tajiri adressa à nouveau son travail à Nintendo, et avec la confiance de Shigeru Miyamoto, le projet obtient enfin le feu vert pour son développement.

Bien que la franchise soit actuellement la deuxième de Nintendo (juste après Mario), le développement de Pokémon Rouge et Vert a été extrêmement difficile pour l'équipe de Game Freak. En effet, le financement du projet à duré presque 6 ans et de nombreux employés de l'entreprise ont dû faire leurs bagages. Tajiri a lui-même travaillé de longues heures sur le projet sans être rémunéré avant d'enfin pouvoir sortir les deux premiers jeux Pokémon le 27 février 1996. Le succès est immédiat et ce à l'échelle internationale. Game Freak est reconnue comme étant l'un des meilleurs développeurs pour Nintendo, les conduisant à être la deuxième franchise de la firme.

Depuis la sortie de Pokémon Rouge et Vert, Game Freak a développé tous les jeux Pokémon de la série principale, y compris Pokémon Stadium et Pokémon Stadium 2. En revanche, les deux RPG sortis sur Game Cube, à savoir Pokémon Colosseum et Pokémon XD ont été développés par des sociétés affiliées et filiales de Nintendo. La Game Boy Camera, plus un add-on de la Game Boy qu'un jeu, a aussi été développé par Game Freak.

Travail ultérieur non Pokémon[modifier]

Bien que Game Freak aie surtout développé la série Pokémon depuis 1996, l'entreprise a aussi publié deux autres jeux qui n'y sont pas liés. Click + Medic (uniquement sorti au Japon) est un jeu de simulation médicale. Il se joue de la même façon que Pokémon mais au lieu d'un dresseur le joueur incarne un médecin qui doit combattre des virus (Team) avec des vaccins (Pokémon) à l'intérieur du corps d'un patient.

Un autre jeu, Drill Dozer a vu le jour sur la GBA entre la sortie de Pokémon Émeraude et de Pokémon Diamant et Perle, mettant en vedette une jeune fille faisant fonctionner une machine de forage pour vaincre ses ennemis.

Philosophie[modifier]

La philosophie de Game Freak, comme indiqué sur leur site web, est "Donner à la population la jouissance du monde, le plaisir et la création de jeux de qualité supérieure. Et pour encourager la bravoure, l'espoir, la bonté, les rêves et l'esprit d'aventure." Cette philosophie est facile à voir dans les jeux Pokémon dans lesquels le joueur doit combattre les différentes organisations malveillantes, partir à l'aventure et explorer une région aux côtés de ses Pokémon.

Les personnalités clés[modifier]

  • Satoshi Tajiri (田尻 智), fondateur, PDG, Président du Conseil
  • Ken Sugimori (杉森 建), membre du conseil, directeur artistique
  • Junichi Masuda (増田順一), membre du conseil, chef du développement
  • Takenori Ōta (太田健程)
  • Shigeki Morimoto (森本茂樹)
  • Motofumi Fujiwara (藤原基史)

Dans les jeux[modifier]

Le Président de Game Freak dans la Résidence Céladon.

Des employés de Game Freak apparaissent dans chaque jeu de la série principale. Son siège se trouve au troisième étage de la Résidence Céladon à Céladopole (faisant référence à la véritable situation géographique du siège social de l'entreprise).

Dans la région d'Hoenn, certains employés se trouvent en vacances dans l'hôtel de Nénucrique.

Dans la région de Sinnoh, un seul membre est présent dans l'Hôtel Grand Lac sur les rives du Lac Courage.

Dans Pokémon Or HeartGold et Argent SoulSilver, le compositeur du 2e étage de la Résidence Céladon offre au joueur le Lecteur GB après qu'il ai obtenu les 8 badges de Kanto.

Dans Pokémon Noir et Blanc, Game Freak possède son propre immeuble à Volucité où un personnage représentant Shigeki Morimoto peut être combattu en tant que l'un des Dresseurs les plus puissants du jeu.

Dans les versions X et Y, le développeur du jeu peut être rencontré à l'auberge de Port-Tempères.

Après avoir complété son Pokédex, le joueur doit parler à un de ces employés pour obtenir un diplôme certifiant que le Pokédex a bien été complété.

Référence[modifier]

[1]

Lien externe[modifier]

Site officiel (japonais)